Nous sommes en l'an 100 avant J.-C.

Jules César, notre empereur, en a fini avec son ennemi juré : Spartacus. Plutôt que d'achever les nombreux prisonniers, Rome ayant des finances très basses,

il a estimé qu'au lieu de nourrir ces milliers d'esclaves ne servant à rien, il était sans doute plus facile de renflouer les caisses de l'Empire en les faisant s'entretuer entre eux.

Il a donc décidé, sur les conseils du consul Macronus,  de les vendre sur le marché aux esclaves de Rome. 

Nous allons nous intéresser au cas de 100 esclaves en particulier.

Ce sont des guerriers d'une tribu du grand est de la Gaule, leur chef se faisant appeler Mehmetix. 

Ils vont être vendus par lots de 5 et répartis dans 20 régions d'Italie. 

Comme ce ne sont que de misérables esclaves, ils n'ont de ce fait aucun droit et intègreront d'office les régions désignées par l'empereur.

Notre magnanime empereur, dans sa bonté sans limites, a tout de même été équitable, car il était hors de question que les meilleurs guerriers se retrouvent dans la même "livraison". 

C'est ainsi qu'ils ont été répartis de la façon suivante:

Les 20 meilleurs se retrouvent "leaders" de chaque région et devront honorer la capitale de leur région.

Les 20 suivants et ainsi de suite seront répartis selon le même procédé.

Ensuite... Commencera le carnage !

Comment se déroule un carnage ? Très simple. Jules a pensé à tout.

Les gladiateurs combattront à 5 contre 5. Le gladiateur 1 se mesurera au gladiateur 1 de l'équipe adverse, le gladiateur 2 au 2, le 3 au 3 et ainsi de suite.

Chaque victoire donnera 1 point considéré comme un but. Nul... reste nul.

L'empereur a prévu des combats sanglants sur 38 journées, le temps que toutes les régions s'affrontent.

Là où ça se corse, c'est que forcément, il y aura de vilaines blessures qui ne se refermeront plus car les combats s'enchaînent et pas de Samu à l'horizon.

C'est pourquoi Jules vous accorde généreusement 190 points de vie. 

S'il ne vous reste plus de points, vous serez considéré comme mort et votre équipe partira avec un handicap d'un but pour tous les combats suivants.

Pour ce faire, chaque combat de 5 contre 5 se déroulera de la manière suivante :

Une journée d'un championnat de Campionos sera proposée.

On compare le total des (prono-score-demi-score) à celui de l'adversaire et ceci pour tous les combats.

Cela permettra de déterminer les blessures infligées et le score final de l'équipe.


Exemple :Joueur 1 : 5 3 2 Total 10
Joueur 1 de l'équipe adverse : 5 3 1 Total 9
Le joueur 1 de l'équipe adverse perd 1 point de vie sur ce combat

Combat suivant :

Joueur 3 : 4 0 5 Total 9
Joueur 3 de l'équipe adverse  : 3 3 3 Total 9
Personne ne perd de points de vie

Et ainsi de suite. Une fois tous les combats terminés , nous aurons un score et beaucoup de blessures.

Exemple :

Equipe 1 Prono Score 1/2 score Total Equipe 2 Prono Score 1/2 score Total
Joueur 1 5 3 5 13 Joueur 1 4 1 5 10
Joueur 2 2 0 6 8 Joueur 2 1 0 6 7
Joueur 3 4 0 5 9 Joueur 3 6 0 0 6
Joueur 4 5 1 2 8 Joueur 4 3 2 1 6
Joueur 5 2 2 1 5 Joueur 5 5 3 2 10





L'équipe 1 remporte la victoire par 4 à 1.
A la suite de quoi, le classement de la journée sera établi.

En cas de NP, les conséquences seront tragiques puisqu'une équipe qui combattra à 4 contre 5 risquera d'y laisser des plumes (et du goudron, pourquoi pas ?) puisque les points seront comptabilisés.

Celui qui aura fait le NP perdra tous les points de vie que son adversaire lui aura infligé, mais c'est ça qui fait la beauté d'un combat, non ?

Si ce joueur refait un NP le combat suivant, il sera remplacé poste pour poste par un joueur prioritaire. La condition: Faire partie du club Campionos. Le plus proche de la 100ème place sera l'heureux élu, façon de parler. 

Si pas d'inscrit au club, ce sera toujours le plus proche de la 100ème place qui sera inscrit. Pour un joueur annonçant sa volonté d'arrêter Campionos, la règle sera identique.

Mais il débutera avec les points de vie du joueur ayant été exclu.

Dernier point et non le moindre : Une fois les 38 journées de combats terminées, il y aura forcément un vainqueur (ou pas).

Oui... Mais... Jules ne veut pas 5 vainqueurs, il n'en veut qu'un !

Celui qu'il veut désigner comme "LE GLADIATOR".
Ce qui signifie que la fête continue !
Vous avez deviné ? Je pense que oui. 

Effectivement. Les petits chanceux qui ont fini champions, Jules a beau les applaudir aussi forts et musclés qu'il soient, il a des doutes sur le plus fort d'entre eux, c'est pourquoi il a eu l'idée géniale de les faire s'entretuer. C'est pas beau, ça?

Donc, vous l'avez compris, y aura du rab. 5 co-équipiers qui ont bataillé 38 fois vont devoir vivre ou mourir. Et le plus beau (merci, Jules), c'est qu'ils combattront avec les points de vie qui leur resteront.

Alea jacta est.

PS: Si vous avez bien compris, cette compétition est un mix des ligues Campionos et du LCT.

Il y a 5 championnats de 38 journées aller-retour qui se voient s'opposer le top 20 du site puis les 20 suivants, etc.

Cette compétition aura l'honneur d'exister, c'est déjà bien. Le but, si elle tourne comme je l'espère, est d'attirer plus de 200 joueurs (comme le feu TDF) la saison prochaine pour désigner le Gladiator 2021.

Et plus encore pour les autres saisons... Pascal mérite ce coup de main de ma part et Campionos encore plus et je ne le remercierai jamais assez pour tout ce qu'il m'a appris.

Ps: Bien faire la distinction entre "plus de points de vie" et "joueur avec 2 NP consécutifs". Le barème n'est pas le même.